Qwant, l’aventurier intrépide

Article initialement publié le 21 aout 2019 sur mon médium.

L’autre jour, j’ai eu l’occasion de me rendre chez Qwant lors d’un user test organisé par l’entreprise. Etant passionné par les moteurs de recherches et l’industrie du net en général, c’est avec le sourire que je me suis rendu dans les locaux de Qwant rue Spontini .

Vous remarquerez l’absence de cookies dans leur cuisine

Il faut dire que l’arrivée de Qwant n’est pas passée inaperçue dans le petit milieu du web français. Entre les tacles gratuits de la presse et les articles grandiloquents type “le Google français”, le moteur suscite l’amour comme la haine.

Je ne suis surement personne pour critiquer Qwant, que ce soit pour pointer du doigt l’absence d’index, ou bien me moquer de son design. En revanche, bien des choses m’ont frappées.

La première est le professionnalisme, la bienveillance avec laquelle j’ai été accueillie : les mecs m’offrent un café, me laissent discuter -longtemps- avec des ingénieurs et techniciens ! C’était génial ! D’autant plus qu’ils écoutaient toutes mes critiques avec attention et je sentais que quelque part, à mon échelle, j’étais en train d’apporter ma pierre à l’édifice.

Le second point que j’ai relevé était leur humilité. C’est bête à dire, mais les gars sont conscients des lacunes de leur moteur. Que ce soit le design, les résultats ou bien leur rapport au produit, ils prennent vraiment le recul nécessaire par rapport au site. Ils apprennent de leurs erreurs. C’est une qualité qui manque à mon sens à beaucoup de boites.

Enfin, les équipes sont vraiment à fond dans l’atmosphère Qwant. Le produit semble vraiment fédérer les troupes. Et toutes les personnes avec qui j’ai pu converser croyaient vraiment aux valeurs de l’entreprise. Combien de compagnies internet peuvent-elles en dire autant ?

Je dois dire que je suis admiratif du chemin parcouru par le petit moteur français. Mais si j’ai appris un truc lors de cette visite, c’est que même si le produit n’est pas parfait, et qu’il reste du chemin à parcourir, c’est que je pense que les équipes de Qwant sont à la hauteur du défi.

Beaucoup de monde dans la presse semble se contenter du bad buzz pour évoquer Qwant sans jamais prendre en compte le facteur humain. Quand je vois les prouesses techniques de QISSQWI ou les idées géniales Qwant JuniorQwant Maps ou Q Music je me dis que les gens comme moi qui attendent une alternative à Google n’ont pas à avoir peur.

Mais quand je vois les gens qui y travaillent, je me dis que Qwant a un bel avenir devant lui.